Photo réalisée par DansLaCiudad

« je fais du son parce que j’aime pas ce que j’écoute »
Musicien originaire de Perpignan, MOODY commence le rap à l’âge de 14 ans, au sein de l’association culturelle La Casa Musicale.
Enchainant battle, freestyles et scènes dans sa ville natale, il déménage sur la capitale pour faire de sa passion son métier.
Désormais ingénieur du son, c’est en 2021, à 22 ans, qu’il revient vivre à Perpignan pour créer son studio d’enregistrement sous le nom de Ghost Corporation.
Univers musical en constante bascule entre mélancolie et violence, MOODY propose une large palette musicale mêlant toutes ses inspirations allant du rock à la new wave en passant par ce qu’il maitrise peut être le mieux, le rap « pur et dur ».
Entre sons planants, et textes terre-à-terre à la froideur qu’on lui accorde, entre musicalité pop et mélancolie exacerbée, il est difficile de situé MOODY dans une case bien définie. MOODY nous amène dans un monde ou le son devient image , et ou l’image devient un vague flou indéfini.
« Enfermé » dans son studio depuis presque 1 an, il est très discret sur ses projets futurs… MOODY travaille à satisfaire son auditeur et marquer des points chez celui ci, dès la première écoute. Comme pour beaucoup d’artiste, il faut se laisser prendre au jeu , accepter d’aller là où il nous emmène, l’écouter raconter ses histoires de vies , de drogues, de coeur, de vices qui semblent lui permettre de vivre pleinement chaque jour.
Après un premier contrat d’artiste qui tourne court, MOODY sort d’une période qu’il nomme lui même « la censure » et nous promet de rattraper le temps perdu en proposant quelque chose « d’unique et sincère ». En collaboration avec des beatmakers qu’il rencontre sur les réseaux sociaux, il s’enregistre lui-même, seul dans son studio, jour et nuit. Eternel insatisfait, MOODY cultive un sens du détail bien particulier qui semble parfois tourner à l’obsession, mais qui donne le charme à ce que l’on écoute.