©

Pour libérer ses émotions, il faut d’abord briser ses propres chaînes.

Dès 16 ans, Enock s’émancipe de l’école pour les exprimer. Codes et obligations étant à la source de son mal-être, c’est en autodidacte qu’il se forme à l’ingénierie du son et à la composition. Cet attrait pour l’indépendance le menait déjà au rap alors qu’il n’avait que 12 ans. 

Un tournant s’opère à l’apogée de l’ère SoundCloud, lorsque les musiques rebelles d’artistes comme Lil Pump ou XXXTentacion prouvent qu’il y a encore des codes à briser. Avec des artistes comme Frank Ocean, il comprend aussi qu’un autre niveau de sincérité peut être atteint. Désireux de trouver sa place, il canalise ses émotions à travers un art qu’il souhaite toujours plus singulier.

Enock représente bien une génération de jeunes prodiges qu’internet instruit et connecte. Ainsi son premier projet, en 2022, il collabore avec Yvnnis et performe à la première partie de Gemen. Plus tard, il partage la scène avec Zola au Zenith de Toulouse.

Coaché par Nemir, Enock représentera la région Occitanie à la finale du Buzz Booster 2024.