fbpx

FINALE NATIONALE BUZZ BOOSTER JOUR 1 + FURLAX & ADVM

By 3 mai 2024
Buzz Booster

FINALE NATIONALE BUZZ BOOSTER JOUR 1 + FURLAX & ADVM

311 311 visiteurs ont vu cet évènement.

L’événement est gratuit pour les professionnel.le.s inscrit.e.s à une table ronde.
L’inscription à la finale se fera sur place, à l’accueil des Rencontres Buzz Booster.


Buzz Booster, un des événements phares du rap français, est de retour à Lille pour la 15e édition de sa finale nationale. A cette occasion, le dispositif propose un nouveau format avec deux concerts exceptionnels où 11 talents, sélectionnés parmi plus de 1700 candidatures issues des 11 régions membres, montent sur scène aux côtés d’artistes en tournée.

La première soirée met en avant six finalistes, complétée par les concerts de Furlax, rappeur et beatmaker aux racines sud-africaines, et d’ADVM, connu pour son approche novatrice du rap.  

Chaque soirée promet une vitrine de la diversité et du dynamisme du rap français, mettant en avant la nouvelle génération prête à marquer le paysage musical.

Le lauréat ou la lauréate national  Buzz Booster 2024 sera connu·e vendredi 21 juin à l’occasion d’une conférence presse spéciale organisée à 11h au Flow et remportera une dotation de 15 000€ pour son projet musical et une tournée de 11 concerts en France.

 

LAURÉAT.E.S :

 ¥END
LAURÉATE GRAND EST

Si nous sommes tous le produit de notre environnement, créer permet pourtant à Yend de contrôler ses paramètres.

Alors qu’elle évoluait dans un environnement culpabilisant, elle s’est approprié chaque offense comme une force pour façonner une musique aussi puissante qu’insolente. D’origine Algérienne et guadeloupéenne, elle y fond son héritage de sonorités afrodiasporiques dans la culture hip hop & house qu’elle a acquis lors de sa jeunesse à Mulhouse.

Ainsi, elle sculpte sa musicalité au fil des titres depuis ses 18 ans. Celle-ci prend forme dans l’EP YEKRIK, paru en 2023. Sur scène, elle le défendra aux préselections des INOUÏS du Printemps de Bourges ainsi qu’en première partie de Green Montana ou d’Aloïse Sauvage.

Au coeur d’une génération marquée par le choc entre la culture internet mondialisante et la quête d’identités post-migratoires, elle fonde le mouvement AFRODIGITAL aux côtés de l’artiste Malcolm, marqué par un événement à La Place Hip Hop. Réfléchir et danser autour de ces réalités leur permettra de se les approprier.

Pour Yend, l’année 2024 sera marquée par des featurings avec des artistes comme OGII & Axmaxv, suivis d’un projet d’album. D’ici là, elle performera en finale du Buzz Booster pour représenter la région Grand Est.

KAGOME
LAURÉATE NOUVELLE-AQUITAINE

Kagome, artiste indépendante originaire de Bordeaux, se distingue par sa capacité à explorer une mosaique de styles musicaux, allant du R&B à la Trap. Sa démarche artistique audacieuse consiste à créer un pont entre le passé et le futur en Combinant habilement des éléments numériques et organiques pour façonner un univers musical.

BOOGIE
LAURÉAT BRETAGNE

C’est un self-made rookie : il n’y a pas d’expression française capable de définir Boogie.

Et pour cause, le jeune rennais n’a pas trouvé satisfaction dans la sagesse française. L’ordre établi n’a rien d’excitant ; son âme rebelle l’a donc poussé vers la culture américaine. Le catch pour se divertir, le basket pour se dépasser et le rap pour exorciser ses rancœurs.

Dans sa musique, on retrouve cette insolente insubordination dans un egotrip savamment dosé d’autodérision. Ses clips, qu’il réalise comme tout comme ses prods, transpirent une énergie contagieuse qui fait son succès sur les réseaux comme sur Spotify. Ainsi, 2 ans seulement après son premier EP, il cumule 60K auditeurs après la sortie du dernier : « Jeune Rookie » dont le titre “Go” dépasse organiquement les 300K streams.

Marqué par une génération d’artistes qui ont cassé les codes et poussé les curseurs, comme XXXTentacion et Travis Scott, il veut assumer sa folie des grandeurs très américaine sur le territoire français. A notre époque, tous les moyens sont à disposition si on veut passer de Rookie à MVP : aucune limite n’est donc acceptable pour Boogie.

Ce message, il le passera notamment sur scène en première partie de Kodes, au festival Wave O’Sound, mais surtout en représentant la Bretagne à la finale du Buzz Booster 2024.

SULKA
LAURÉAT CENTRE-VAL DE LOIRE

Seule la passion permet de surmonter la flemme.

Sulka en est la preuve.

Suite à la découverte d’un autotune souvent triste, il sort en avril 2023, un EP qui indique son état d’esprit: « Je finirai demain ».

Et pourtant, seulement quelques mois plus tard, il réitère avec un projet encore plus abouti qui sonne comme une étape dans la canalisation de sa paresse: « J’ai plus trop sommeil »

Jusqu’où alors ce regain d’envie saura le porter pour la suite ? Il laisse quelques indices sur ses volontés d’en offrir de plus en plus.

Originaire de Tours, lui même ne sait plus si il y trouve de l’inspiration, ou si la simplicité et le calme de son studio seront à jamais suffisant, il est temps d’en sortir mais: « Y a tout qui crame »

Marqué par les flows envolés de Columbine étant jeune, par la mélancolie et la versatilité d’un Zed Yun Pavarotti plus tard, il propose une musique bourrée d’émotions excellemment décrites, magnifiées par des compositions ambitieuses.

Désormais, Sulka ne remet plus les choses à demain.

LINF
LAURÉAT PAYS DE LA LOIRE

Teinté de contrastes et de
différentes émotions, le projet LINF est un univers mélancolique, où chaque texte et ambiance vient nous rappeler une partie de notre propre histoire; LINF a 23 ans et propose autant des voyages sonores que visuels.
Il réalise l’entièreté de ses clips, il est aussi directeur artistique pour plusieurs artistes de la scène francophone sous le pseudonyme Petitjean. Son dernier projet « Avant l’aurore » nous conclut son retour par une touche d’espoir dans un tourbillon de remise en question. Il surfe sur la rythmique, coincé entre rapper et parler, entre se projeter et se souvenir. Phrasé au service de la technique et vice-versa, « Avant l’aurore » c’est choisir de laisser la nuit nous porter conseil, pour revenir plus fort.

0 DEGRÉ
LAURÉATS HAUTS-DE-FRANCE

Dehors, dans le Nord, il fait froid. 

Environ 0 DEGRÉ, quand les 3 rappeurs refont le monde sur les bancs de Tourcoing. Réunis par une même réalité, ils ne chercheront pas à battre les paramètres par des fables ou du second degré, mais par une musique qui leur ressemble.

Flow Fluide, Shôto & Dar ont su synthétiser la diversité de leurs influences individuelles, allant de la trap au métal en passant par le zouk, pour façonner un rap énergique, technique et entêtant. Ce qui les rassemble aussi, c’est l’écriture comme exutoire, comme réaction à leur colère envers l’ordre établi, les abus de pouvoir et les réalités de la rue. Dans leurs clips, il expriment cette rage de vaincre avec des références à des films comme Matrix, Rocky ou The Wire.

Non sans avant-garde, leur recette efficace se traduit par une énergie scénique convaincante.

En juin 2024, 0 DEGRÉ représentera les Hauts-de-France à la finale du Buzz Booster.

ADM
LAURÉAT NORMANDIE

Dans les mots d’ADM, il y a cette vérité profonde qui gratte au plancher : ce qui nous unit, c’est peut-être juste ça. Le malaise d’exister, et l’irrépressible ironie qui consiste à continuer d’essayer.

ADM décale les codes du game pour y laisser la juste place à sa propre vérité d’humain, sans l’artifice trendy ; il est peut-être cette tache de sauce qui coule de la barquette d’un grec pour napper d’honnêteté un instant la sneaker immaculée du rap français.

Il incarne enfin ce qu’on ne dit jamais de soi-même dans ses lyrics : nous sommes tous des erreurs. Célébrons-le.

RCZ
LAURÉAT AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

RCZ amène un univers musical aux multiples facettes.
Il s’accorde à faire de sa passion un art et de son art un mode de vie. Ses influences sont diverses : rap, trap, mélodies ou encore pop urbaine.

Sur scène :
RCZ développe son jeu de scène depuis 2021 et compte une dizaine de dates à son actif.
Le 20.10.2023, il réalisera la première partie de Ziak au Fil.

ENOCK
LAURÉAT OCCITANIE

Natif de la Capitale, Enock, de son vrai prénom, emménage très vite à Perpignan. Alors âgé de 7 ans, il intègre le Conservatoire de Musique pour y apprendre la batterie, les percussions et le solfège.
Fort de ces solides connaissances, c’est sur « l’ordinateur de la Région » qu’il s’exerce pour la première fois à la M.A.O. Dans le même temps, l’artiste s’essaie au Rap en créant ses propres toplines et en composant lui-même ses textes.

En parfait autodidacte, Enock se forme à la création musicale à la Casa Musicale lors d’ateliers beatmaking auxquels il participe activement. Rapidement, le jeune touche-à-tout en vient à réaliser ses propres enregistrements, mixages et masterings.
Quelques années plus tard, le rookie du zoo fait la rencontre de 3M, un autre beatmaker avec qui il noue de nombreuses collaborations jusqu’à la formation du collectif « No Idea ».

Retranché sous ces multiples casquettes de compositeur (derrière le blase « 514 »), d’auteur, d’interprète et d’arrangeur, Enock multiplie les sorties avec cette D.A. qui rappelle les débuts de Kendrick Lamar, Playboy Carti ou encore Franck Ocean.
Discret, nonchalant, aussi intriguant que surprenant, Enock conçoit la musique comme un remède au silence émotionnel, un exutoire dont lui seul a le secret. D’ailleurs, le très remarqué « Plus Seul qu’hier », son morceau phare, illustre parfaitement cela.
Accompagné de 3M derrière les platines et de Melvil son backeur, Enock entame 2024 comme une promesse qu’il convient de prendre à sa juste mesure.

JOY C
LAURÉATE P.A.C.A.

Joy C est une jeune artiste de 24 ans, issue de cultures camerounaise et ivoirienne et ayant grandi à Marseille. Son enfance se construit au bord de la Méditerranée, où son paysage musical vient s’édifier autour du rap, du ghospel, et de l’afro. Dès le plus jeune âge, sa famille la berce dans un mélange de cultures qui passe aussi par le partage artistique. Sa mère, issue de l’immigration, reste très attentive à son parcours scolaire et tient particulièrement à son éducation. Elle lui transmet les valeurs du travail, de la passion; mais surtout, elle la confronte aux réalités que représente sa place dans la société.

C’est seulement au lycée; après avoir fait face à de nombreuses dualités que Joy C commence à écrire. Au début, comme un hasard; puis rapidement, comme une évidence. Bercée par l’école du freestyle dans les rues, c’est par ce chemin qu’elle tombe amoureuse de la culture hip-hop. L’écriture devient pour elle une thérapie, qui lui permet de cultiver sa passion de la musique tout en se libérant au travers de cet exercice.
Lorsqu’elle découvre l’univers des studios, de la production, et de l’enregistrement: sa passion pour la musique prend une forme différente que celle des freestyles. L’univers de la plugg music vient également s’y mêler et Joy C découvre de nouvelles inspirations; notamment au travers des connexions musicales qu’elle se fait.

Son univers musical se développant au fil de ses sorties, elle présente en Août 2022 « TT VA BENE ». Elle y évoque la création de l’amour, sa destruction, les problématiques qui y sont reliées ; mais aussi la reconstruction qui y fait suite : aux travers de mélodies légères, Joy C vient apporter son regard à elle.

La particularité de l’artiste, c’est sa voix atypique qui vient marquer son identité. On peut la retrouver sur des productions Trap; d’nb, jersey, ou même encore Plug et R’n’b Mais c’est avec l’Afro qu’elle vient marquer le public. Pourtant, Joy C ne se pose jamais de limites et c’est par son identité vocale et sa mélancolie que l’on se retrouve au sein de son univers.

Le 22 janvier 2023, on la retrouve sur “6”, E.P commun avec Creamy G. Le projet vient mélanger leurs deux ADN musicaux. En passant par l’afro, le r’n’b, le cloud, et même la D’n’B: les artistes se retrouvent sur les limites; qu’elles ne souhaitent jamais s’imposer. Comme toujours, leurs voix marquées et leurs univers nous plongent dans l’identité du projet.
C’est avec “MY EXES TEARS” que l’artiste revient sur le devant de la scène le 21 octobre 2023. Encore une fois marqué par sa voix atypique, Joy C nous emmène au travers de ces trois titres dans un univers éclectique et singulier, qui passe de la detroit à l’afro. Elle sait diversifier son univers tout en nous réunissant autour d’émotions que l’on connait tous : la trahison, la tristesse et la mélancolie.

SHENG
LAURÉATE ÎLE-DE-FRANCE

La musique, pour Sheng, commence par le piano. Si les leçons sont au départ des moments compliqués, elles deviennent un vrai plaisir le jour où elle peut choisir d’autres instruments, commela guitare. Il faut attendre ses premières années à l’université pour que le rap vienne à elle.

Fan de littérature, notamment de théâtre et de poésie, Sheng a toujours écrit. D’un freestyle à un autre posté sur Instagram, Sheng gagne rapidement en notoriété. Après avoir remporté plusieurs concours virtuels, elle fait ses premières scènes à Paris, avant d’intégrer la famille Syndicate en décembre 2021, et produit son tout premier EP, Enfant Terrible.

Pourtant, depuis la sortie d’Enfant Terrible, Sheng a bien grandi. Elle est déjà loin, l’Enfant Terrible qui rappait ses peines de cœur. Avec DI YU son deuxième EP, c’est une toute nouvelle rappeuse qui voit le jour. Une femme sûre d’elle, qui se permet d’explorer de nouvelles sonorités. Moins de barrières, plus aucun limite : c’est le mot d’ordre de la nouvelle Sheng, celle que la musique anime et qui s’affirme de plus en plus en studio.

Au cours de la production de DI YU, Sheng perd sa grand-mère maternelle. Avec elle, c’est un lien qui disparaît – celui qui relie Sheng à son pays d’origine, à son passé, à son histoire. Dans sa musique, elle tente donc de rebâtir ce lien détruit, d’affirmer son identité trouble,entre la France et la Chine. Une identité parcellaire et encore floue, que la musique aide à interroger, mais aussi à nourrir. Plus que jamais, Sheng fait de la musique un antidote pour consoler les âmes blessées.

 

ET EN SHOWCASE :

FURLAX

Furlax, de son vrai nom Alexandre Achdjian, est un rappeur et beatmaker français. Il a passé son adolescence à Évry (91) et à Johannesburg en Afrique du Sud où il découvre la production et le rap à l'âge de 14 ans. Le 18 mars 2015, il publie un EP gratuit intitulé Godobé qu'il produit entièrement et qui a été enregistré et mixé par Nk.F. Le 30 novembre 2018, il sort Sirius, son premier projet sur les plateformes légales qu'il produit entièrement et qui a été enregistré et mixé par Cris Dope et Nk.F. Le 30 mai 2019, il sort Kairos, un EP qu'il produit, enregistre et mixe lui-même. Outre ses projets solos, il est connu pour son travail avec des artistes comme Beeby, Niska ou encore Dinos. Il est également membre fondateur du collectif So Far.

ADVM

Grâce à des influences électroniques, rock et soul, il pousse sa musique plus loin que la performance et s'inscrit dans une nouvelle génération de rappeurs qui repoussent les limites, comme peut l'être Wallace Cleaver. A son jeune âge, il a déjà plusieurs projets à son actif, mais 2023 marque un véritable tournant. En milieu d'année, il a délivré ".moins de bruit que mes démons.", qui a confirmé que c'est l'un des artistes à suivre de très près.

Edit Template

Pour s’inscrire à cet évènement, Veuillez vous rendre à l’URL suivante : https://my.weezevent.com/finale-nationale-buzz-booster-invites →

 

Date et heure

19 - 06 - 2024 / 19:00
 

Lieu

 

Types d’évènements

Partager avec des amis